INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO geometre expert INGEO Geometre expert 62 59 Contact INGEO Geometre expert 62 59 Agences INGEO Geometre expert 62 59 INGEO Geometre expert 62 59 reference INGEO Geometre expert 62 59 espace securise INGEO Geometre expert 62 59 Ingeo environnement Ingeo YouTube Ingeo Twitter Ingeo Facebook
Actualité INGEO

INGEO

Ingénierie - Géomètre-Expert

Une pluralité de compétences au service de vos projets.

INGEO

INGEO, société d’INGénierie et de GEOmètres-Experts, vous offre un accompagnement fort de compétences et de technologies les plus récentes.

03.21.38.15.21

"Le plan-relief d’Aire-sur-la-Lys revient à ses origines, sous la forme numérique (VIDÉO)", article paru dans "La Voix du Nord" le 05/10/2013

[Publié le 07/10/2013]



Visionnez la vidéo de la numérisation 3D du plan relief de la ville d'Aire-sur-la-Lys



"En janvier, les Airois découvriront leur ville telle qu’elle était au milieu du XVIIIe siècle. La numérisation du plan en relief d’Aire-sur-la-Lys est terminée.
Ses exploitations à venir sont multiples et encore à définir, mais ont deux buts : mettre en valeur le patrimoine et développer le tourisme numérique.




La numérisation permet de s’affranchir du temps qui passe. De passer outre les contraintes de préservation du patrimoine. Aujourd’hui, le plan-relief d’Aire-sur-la-Lys de 1743 est visible dans la pénombre, au sous-sol du musée des Beaux-Arts de Lille. En janvier, les Airois pourront le découvrir dans leur cité, sous sa forme numérique. Sur l’écran, le plan sera plus lumineux, plus proche aussi.

Un extrait de la vidéo était dévoilé ce jeudi au Palais des Beaux-Arts de Lille. « Cela fait chaud au cœur, souligne Jean-Claude Dissaux, maire très attaché au patrimoine de sa cité. On reconnaît la ville, on la sent ! Il y a eu peu de changements. » Malgré deux siècles et demi d’écart.

Grâce à la projection à la chapelle Baudelle, le visiteur reconnaîtra beffroi, Grand-Place et collégiale et découvrira le système de fortifications ou une église Notre-Dame, disparue.



« Deux prouesses technologiques »

Créé en bois, papier ou soie, le plan est, avec ses quinze tables, le plus grand des seize précieux documents exposés à Lille. Réalisés très précisément, ils affirmaient l’importance des places fortes rattachées à la France.

La numérisation, 50 000 € pris en charge à moitié par la Région, permet de faire « dialoguer deux prouesses technologiques », s’enthousiasme Florence Raymond, attachée de conservation. La représentation au 1/600e de 1743 est mise en lumière grâce aux outils du XXIe siècle.

Ingéo a mis au point sa propre méthodologie, s’appuyant sur la photogrammétrie et le laser. Cliché après cliché, la société a mitraillé 27 m2 de détails. Les douze mille photos prises en mai et traitées par les ordinateurs pendant deux mois ont fait naître une vue aérienne en trois dimensions.

Ceux qui imaginaient pouvoir se balader dans les rues de la cité numérique seront déçus. « Nous nous sommes rapidement rendu compte que les détails du plan étaient limités. Il n’a pas été fait pour être vu de près. Techniquement c’est possible mais la perception n’est pas satisfaisante », décrit Olivier Huyghe, ingénieur d’Ingéo. Hyperprécise, la version numérique fait apparaître les défauts et les outrages du temps. Néanmoins, la modélisation permet diverses exploitations. Ainsi les premiers visiteurs bénéficieront de zooms sur des bâtiments emblématiques, avec des commentaires. Au besoin, des retouches numériques interviendront. Ensuite, d’ici à deux ans, le maire imagine que les visiteurs confrontent, sur leur smartphone ou tablette, in situ, la ville à celle du XVIIIe. « Ils découvriront son histoire, son évolution. La numérisation est une base qui peut évoluer. On peut penser à des thèmes sur le réseau hydraulique, les nouveaux quartiers », envisage le maire.

« C’est la deuxième phase du scénario » qui commence, pour Daniel Percheron, président du conseil régional, à l’origine avec le maire airois de l’opération. Tous deux misent sur l’atout qu’elle représente pour l’attractivité du territoire. « Le tourisme numérique est en devenir. Il doit donner envie de venir découvrir la ville », confirme Jean-Claude Dissaux.

Pour le musée et la Région, l’opération est une première, appelée éventuellement à se reproduire. Le musée a reçu ce jeudi une copie du document et réfléchira à son utilisation. Dans l’Audomarois, l’idée a déjà fait son chemin : le plan-relief de Saint-Omer, au musée des Invalides, doit lui aussi être numérisé et donné à voir sur Internet.

Si la version numérique va s’installer à demeure, la cité airoise a aussi envie de voir revenir le plan. Cela se fera grâce à une copie physique en matériaux de synthèse. Le maire espère pouvoir la présenter mi-2014, en parallèle de la version numérique, à la chapelle Baudelle. « Le président de Région nous offre un beau bijou, nous avons prévu l’écrin. »"


Visionnez la vidéo de la numérisation 3D du plan relief de la ville d'Aire-sur-la-Lys


Visitez notre site INGEO 3D



TrackBack URL pour ce sujet:    http://www.ingeo.fr/actualites-detail_news-166.html