Présentation INGEO

INGEO

Une pluralité de compétences au service de vos projets.

Pôle Géomètres-Experts Foncier

Géomètre-Expert Foncier

Le géomètre-expert est là pour assurer les droits de chacun concernant les biens fonciers, dans le respect de la règlementation et les règles de l’art.

Pôle Bureaux d’Etudes VRD – Bâtiment – Urbanisme – Paysager

Bureaux d’Etudes
      VRD
      Bâtiment
      Urbanisme
      

Nos équipes, reconnus dans les domaines de l’aménagement urbain et la conception routière, assurent une réponse pertinente aux projets d’aménagement, de lotissements et de parcs d’activités

Pôle Diagnostics Immobiliers – Géotechnique

Diagnostics Immobiliers
Géotechnique

Nos diagnostiqueurs sont habilités à pratiquer des expertises conformément aux règlementations en vigueur pour le diagnostic immobilier

Pôle Mesure Modélisation – Contrôle

Mesure
Modélisation
Contrôle

Sous l’eau, sous terre, sur terre, dans les airs… une solution adaptée pour chaque besoin

Décret tertiaire

Décret tertiaire

Le décret tertiaire rend obligatoire la déclaration de diverses informations sur la consommation énergétique pour Septembre 2022

previous arrow
next arrow

WIMEREUX – “À quoi va ressembler la nouvelle avenue Foch?” : La Voix du Nord du 28/08/2018

Des pavés en déchets de coquilles Saint-Jacques

La réunion publique organisée lundi soir a fait salle comble. On y a parlé enfouissement des réseaux, stationnement, sens unique… mais on a aussi entendu une information étonnante. Les pavés de la nouvelle place Foch seront en effet réalisés à partir de déchets de coquilles Saint-Jacques.

Le procédé a été développé par l’École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction de Caen et sera utilisé pour la première fois à l’échelle industrielle. Une filière spécialisée va en effet voir le jour, la matière première (les coquilles) étant récupérée à Capécure, avant d’être traitée par la société Alkern, à Samer, spécialisée dans la fabrication de bloc béton.

Qui va faire quoi?

– Le terrassement, la voirie, l’assainissement, les revêtements spéciaux : Colas
– L’éclairage public (les réseaux seront enfouis)  : Citéos
– Les espaces verts, le nouveau mobilier urbain  : Seve
La maîtrise d’oœvre : Ingeo – Canopee
– La maîtrise d’ouvrage  : la Ville de Wimereux
– Co-maîtrise d’ouvrage : la Communauté d’agglomération du Boulonnais

"Si l’on voulait filer la métaphore « Monopoly », on pourrait dire que l’avenue Foch ne sera pas la rue de la Paix pendant les deux ans à venir… Mais l’heure n’est pas au jeu, pour les riverains de cette artère essentielle de Wimereux, pour qui la galère démarre lundi.

Un chantier à 3,5 millions

Voilà une bonne vingtaine d’années que l’on parle de la nécessité impérieuse de réaménager cette rue longue de 750 m. On va donc dire que c’était devenu une urgence absolue. La municipalité en a fait sa priorité budgétaire pour les deux années à venir, sachant que la facture de travaux s’élève à 3,5 millions d’euros. La bonne nouvelle, car il y en a une, c’est que la ville s’est plutôt pas mal débrouillée à la chasse aux subventions : de l’Europe au Département en passant par la communauté d’agglomération du Boulonnais, l’Agence de l’eau et la Fédération de l’énergie, 60 % de la somme totale sera couverte par des aides financières.

Deux ans de travaux
La première phase de ce chantier débutera lundi et devrait se terminer à la fin du mois de mai. Le chantier s’interrompra en effet pendant la prochaine saison estivale. Il ne concernera, pendant cette période, que la partie nord de l’avenue Foch, c’est-à-dire la portion comprise entre la rue du Général-de-Gaulle et l’avenue de la Mer.


Une nouvelle place Foch
Cette première partie de travaux comprend le réaménagement de la place Foch. Outre un environnement plus joli (difficile de faire plus laid…) et plus vert, pas de révolution à attendre à cet endroit. On y retrouvera d’ailleurs à peu près le même nombre de places de parking (75). C’est du dessous que viendra l’innovation. Un bassin d’infiltration autonome d’environ 1 000 m3 sera creusé, permettant de recueillir les eaux pluviales. Voilà qui devrait régler les problèmes de chaussée inondée à cet endroit.


Moins de vitesse, plus de liaisons douces
La largeur de chaussée sera réduite sur l’ensemble du parcours. L’esprit du projet étant de privilégier les liaisons douces, une piste mixte (vélos-piétons) est prévue d’un côté de la route. Pour réduire la vitesse des voitures, un plateau surélevé (la version « light » des dos d’ânes) sera installé à chaque carrefour. Enfin, la grande nouveauté sur le plan des déplacements est à trouver côté sud, avec une circulation en sens unique entre le giratoire de l’entrée de la ville et l’avenue de la Mer.
Retour en haut